in

Choc dans la musique classique : les vérités sombres sur la misogynie

Rapport GB : Misogynie et abus dans la musique classique

Dans l’univers complexe et souvent glamourisé de l’industrie musicale, un accablant rapport parlementaire britannique a récemment mis en lumière une réalité sombre et alarmante. Les échos de cette investigation plongent la scène musicale dans une introspection nécessaire, révélant une culture de misogynie et d’abus sexuels, touchant également le milieu de la musique classique. Il convient de noter que malgré les avancées de certaines figures féminines dans les palmarès de vente au Royaume-Uni, la tendance ne reflète pas une généralité. Les étoiles montantes féminines dans l’arène musicale britannique ne représentent qu’un pan de l’ensemble, avec une minorité perdurant comme auteures de top titres.

Discriminations et obstacles au féminin dans la musique

En tant que passionnée de musique classique et fervente supportrice de l’égalité des sexes, cette nouvelle m’est parvenue tel un coup de tonnerre. Jamais je n’aurais imaginé que mon univers musical préféré ne soit pas exempt de ces maux qui grignotent la société. Le rapport du Westminster’s Women and Equalities Committee met en évidence une disproportion inquiétante : alors que les femmes artistes escaladent les échelons des ventes musicales, elles restent minoritaires dans les charts, et les compositrices sont encore plus rares. J’ai souvent lu dans les yeux de ma fille la fascination pour ces artistes femmes, qui, à travers leur talent, lui donnent des ailes. Mais quel message lui transmet-on lorsque ces mêmes idoles sont reléguées au second plan dans leur propre domaine ?

Dans les coulisses des orchestres, les portraits brossés par ce rapport sont tout aussi tristes. Les musiciennes font face à des jugements sévères sur leurs compétences et leur intelligence—même des sopranos aux voix célestes n’échappent pas aux moqueries de leurs pairs. J’ai moi-même été témoin d’une telle réalité lors d’un concert où, en aparté, des commentaires désobligeants fusaient sur les musiciennes. En réponse à l’invisibilité croissante de ces talents féminins, des mesures comme les auditions à l’aveugle ont été adoptées dans certains grands orchestres à l’international, une pratique qui commence à questionner les préjugés et les discriminations raciales persistantes.

Lire  Swiss auto Glass : Carglass répare ?

La galaxie glastonbury et le paysage festivalier

Le rapport souligne aussi la représentation déséquilibrée au sein de l’organigramme des festivals majeurs. Le festival de Glastonbury en est l’exemple criant, ayant soulevé des critiques après des années de lignes-up marquées par une prédominance masculine. Seuls quelques noms féminins se sont distingués dans les têtes d’affiche au cours des deux dernières décennies. En dépit de cette situation, j’ai pu observer lors de ces événements l’enthousiasme indéfectible du public pour ces artistes féminines. Or, il semble que l’industrie n’ait pas encore totalement capté ce message.

Inégalités salariales et pressions esthétiques

Outre la sous-représentation flagrante, le rapport du Women and Equalities Committee déplore également de profondes inégalités salariales et une propension à minimiser systématiquement les essais féminins dans le domaine musical. Sans oublier une pression omniprésente exacerbée par un accent mis sur l’apparence physique des artistes femmes. Je me rappelle, lors d’une entrevue avec un haut dirigeant du secteur, avoir été frappée par l’insistance sur l’importance du “look” pour le succès d’une carrière musicale, en particulier pour les femmes.

Il est aussi mentionné que les femmes noires subissent les injustices les plus marquées au sein de l’industrie, avec des rémunérations inférieures par rapport à leurs homologues, notamment blanches et masculines. Une observation corroborée par l’association Black Lives in Music, qui œuvre pour la reconnaissance et l’ascension des artistes noires dans cet univers.

Un silence dissimulé derrière les contrats de confidentialité

Enfin, le rapport fait état d’un voile de silence imposé par des accords de confidentialité qui écartent les abus sexuels du champ de la réprimande publique. Tout comme dans le monde du cinéma avec le mouvement #Metoo, l’industrie musicale est décrite comme complice de ces iniquités, souvent au profit de figures notoires intactes malgré leur implication dans des actes répréhensibles.

Lire  Votre destin révélé : que réserve l'année dragon de bois pour vous ?

Problématiques Statistiques et Faits marquants
Représentation des femmes dans la musique Moins d’un tiers des artistes en tête de ventes au Royaume-Uni. Auteures de titres représentent seulement 14%.
Discriminations dans les orchestres Moqueries sur l’intelligence et les capacités des musiciennes, en particulier des sopranos.
Festivals de musique Peu de têtes d’affiche féminines à Glastonbury et autres grands festivals britanniques.
Inégalités salariales Rétribution inférieure des femmes par rapport aux hommes, en particulier des femmes noires.
Pression sur le physique Exigences esthétiques disproportionnées imposées aux artistes féminines.
Abus sexuels Incidents souvent occultés par des contrats de confidentialité protégeant les agresseurs.

Confrontée à ces révélations qui secouent le domaine de la musique classique que j’affectionne tant, en tant que mère, j’aspire à un changement radical pour que ma fille puisse un jour, peut-être, embrasser une carrière dans cet univers sans craindre d’être minorée ou jugée pour autre chose que son talent pur. Il est crucial que l’industrie musicale, renommée pour son innovation et sa diversité artistique, reflète ces valeurs non seulement dans ses productions, mais aussi dans son éthique et son traitement équitable de tous les acteurs. La partition est sur le pupitre, il est temps de jouer la symphonie du changement.

Victoire

What do you think?

Written by Victoire

Je suis Victoire, 37 ans, passionnée d'actualités, de high-tech et de jeux, tout en étant maman d'un enfant de 5 ans. J'adore explorer et écrire sur divers sujets comme la société, la mode, les nouveautés et l'écologie. Je jongle entre mes passions et mes responsabilités familiales, cherchant toujours à partager mes découvertes et mes pensées. Engagée et curieuse, je me vois comme une femme moderne qui s'informe et s'adapte dans un monde en évolution.

Raphaël Merlin quitte le Quatuor Ébène, un nouveau membre annoncé

Choc musical : qui remplacera raphaël merlin au quatuor ébène ?

Giulio Cesare de Haendel éblouit au Palais Garnier - Opéra de choix

Jamais vu au palais garnier : l’effet stupéfiant de giulio cesare !